Ontologie : Urbanités

élément : IT_Methodology_Class

rdf:ID : Rapid_Application_Development

rdfs:label : Rapid Application Development

La méthode RAD, acronyme de Rapid Application Development (développement rapide d'applications en français), est une méthode de développement de logiciels où le cycle de développement est plus court que celui des méthodes Cascades. La méthode RAD fut initialement développée par James Martin pendant les années 1980. À partir de 1994, Vickoff Jean-Pierre pour l'aspect francophone, notamment avec le Processus RAD2 publié par le Gartner Group, et Jennifer Stapleton en Grande-Bretagne, avec DSDM, introduisirent des compléments et des actualisations. L'objectif de la méthode RAD restant d'obtenir un applicatif adéquat à partir d'un prototypage impliquant l'utilisateur final.

Cette méthode inclut la réalisation, et les tests d'une application en mode itératif-incrémental. La méthode sans être liée aux outils recommande l'utilisation d'outils de programmation à interface graphique (CASE), qui permettent d'obtenir rapidement des prototypes.

Il ne faut pas confondre la méthode RAD (d'où sont issues les approches Agiles actuelles) qui recherche la qualité applicative fonctionnelle et technique avec les outils RAD dont la production de code est souvent qualifiée de "sale".

image/svg+xml Conception : Henry Boccon-Gibod Méthodologie c Terme Anglo-Saxon c source Wikipedia D http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9veloppement_rapide_d%27applications rdf:type P Terme Anglo-Saxon a pour acronyme P RAD Rapid Application Development